Introduction

J’ai longtemps été utilisateur de PC portable. Lorsque je me suis décidé à monter mon propre PC de bureau, il fallait donc que je choisisse un clavier. Je ne suis pas un hardcore gamer. Je cherchais un clavier qui soit agréable à utiliser aussi bien pour écrire des textes que du code ou encore pour jouer. Par ailleurs, je suis habitué à des claviers plats et peu bruyants. Je souhaitais donc un clavier similaire. Je souhaitais également qu’il soit sans fil ; ça me semblait plus pratique et ça m’évitait d’avoir un câble supplémentaire. J’ai ainsi découvert le Logitech K800 qui semblait répondre à mes attentes.

À la découverte du K800 de Logitech

Présentation générale

Le modèle K800 est un clavier plat utilisant un mécanisme de type ciseaux amélioré par Logitech et baptisé PerfectStroke™. Il est légèrement incliné et propose une sortie de repose poignet intégré qui rend la position de frappe plutôt confortable. Les touches sont gravées au laser ; elles ne s’effaceront pas avec le temps.

Logitech K800
Modèle ISO QWERTY. Source : la page produit Logitech.

Parmi ses fonctionnalités, on retrouve :

  • un rétroéclairage blanc réglable en intensité et qui détecte la présence des mains,
  • des touches dédiées au volume ainsi qu’une touche calculatrice,
  • la touche fonction propose des raccourcis permettant la gestion multimédia, d’ouvrir rapidement le client mail ou son navigateur,
  • des pieds pour incliner d’avantage le clavier.

Sa première version date de 2010 et il est toujours vendu en 2020. Pour le prix, je ne saurais vous dire ; j’ai l’impression qu’il varie sans arrêt et qu’il est plutôt en hausse actuellement.

Pourquoi j’ai choisi le Logitech K800 et qu’est-ce qui me plaît ?

Commençons par le mécanisme, le type ciseaux me semble plus agréable à utiliser que les claviers à membranes. Par ailleurs, ils sont généralement moins bruyants que les claviers mécaniques.

Ensuite, le K800 propose une disposition des touches standards (les touches numériques/symboles ne sont pas inversées par exemple). La typo utilisée est plutôt agréable visuellement. Le rétroéclairage est bien géré et tous les caractères sont rétroéclairés (contrairement à des modèles plus récents, comme le Logitech G915). Ainsi, si je souhaite regarder une vidéo dans le noir, le rétroéclairage s’éteint/se rallume tout seul en fonction de la position de mes mains ; c’est franchement agréable à utiliser. Le temps de réaction du clavier est assez rapide.

Un autre avantage du K800 c’est son récepteur USB : le Logitech Unifying. Si vous utilisez une souris utilisant le même récepteur, vous pouvez utiliser vos deux périphériques avec le même récepteur ce qui libère une prise USB. Comme j’avais opté pour la souris Logitech Performance MX, c’est un critère qui a joué dans mon choix.

Enfin, la batterie possède une bonne autonomie. Je n’ai toutefois pas calculé le temps de charge ni l’autonomie au début comparé à maintenant. Logitech annonce une durée de charge entre 3h et 6h. Disons, avec de grosses approximations, qu’il me faut environ 4h de charge pour 1 semaine d’autonomie en utilisant le clavier plus de 8h par jour, tous les jours et même sans le mettre sur off.

Dans l’ensemble, le Logitech K800 répond à mes besoins et il est vraiment agréable à utiliser. Malheureusement…

Logitech K800 : un clavier loin d’être parfait

En 5 ans, j’ai utilisé deux versions différentes du Logitech K800. La première a duré un peu plus longtemps et présentait quelques différences par rapport à la deuxième version. La finition me semble de moins bonne qualité. Comme quoi, il faut toujours garder un esprit critique vis à vis des tests et retours d’expérience. Le constructeur peut proposer une version de qualité puis baisser la qualité des matériaux pour les constructions suivantes… Le test ne se réfère donc plus à la version actuelle. Cette affirmation s’applique aussi pour cet article : le K800 peut encore évoluer dans un sens ou dans l’autre.

À noter : lorsque je parle de première ou deuxième version, il s’agit des deux modèles K800 que j’ai achetés à des dates différentes.

Ses défauts

Avant de passer aux problèmes techniques, commençons par les défauts :

  • Il n’existe aucun indicateur lumineux pour la touche verrouillage numérique.
  • Un compartiment vissé est présent à l’arrière du clavier. Il laisse penser qu’il est possible de changer la batterie, mais non, il est vide.
  • Certains raccourcis sont inutiles… pourquoi faire FN+F4 alors que Alt+Tab fait la même chose !?
  • Avec Logitech, il faut choisir entre le récepteur Unifying et le récepteur Lightspeed, les deux ne sont pas compatibles… dommage.

La batterie inaccessible est sans doute le plus gênant. Surtout que Logitech indique sur son site (en pied de page évidemment) :

« Les piles rechargeables ne peuvent être rechargées qu’un nombre limité de fois. »

Logitech – https://www.logitech.fr/fr-fr/product/wireless-illuminated-keyboard-k800-business#footnote1

Ceci dit, vous pouvez toujours démonter le clavier pour trouver la batterie et la remplacer. Cette solution n’est pas vraiment accessible et ne conviendra pas à tout le monde. Je n’ai pas tenté l’opération n’ayant pas de problème de batterie.

Les touches entre les deux versions ont changé. Elles étaient plus agréables au toucher avec l’ancienne. Par ailleurs, Logitech parle de « frappe confortable, fluide et silencieuse ». Non, la frappe n’est pas silencieuse. Toutefois, le clavier n’est pas trop bruyant.

Les problèmes que j’ai rencontrés

Des touches défectueuses

Quoiqu’il en soit, les deux versions ont fini avec le même problème : une touche qui s’active toute seule, et en continu.

Imaginez-vous en train de naviguer sur internet, vous lisez un article et d’un coup vous vous retrouvez en bas de page. Vous jouez à un jeu et d’un coup votre perso veut absolument aller vers le bas de l’écran… Avec la première version achetée du K800, c’est ce qui m’est arrivé : la touche directionnelle bas n’était pas enfoncée et pourtant c’était comme si c’était le cas.

Avec la deuxième version du K800, cette fois, c’est la touche w qui me pose problème. Ceci dit, je ne sais pas si c’est la touche en elle-même puisqu’une autre touche réagit également. Lorsque je veux ouvrir un nouvel onglet en utilisant Ctrl+clic, je me retrouve avec plusieurs onglets qui se ferment d’un coup… (Ctrl+w ferme l’onglet actif…) Lorsque je veux écrire ou coder, je me retrouve avez une longue série de « w »… Et, c’est là où l’autre touche intervient : si je veux les effacer lorsque la touche w se calme, et bien, la touche retour arrière m’en ajoute un nouveau pour chaque w effacé…

Ce problème rend le clavier inutilisable et je ne sais pas si le problème peut être réglé ; je n’ai pas trouvé de solution. Ce qui est étrange c’est que si j’enlève le cache de la touche, le problème s’arrête. Seulement, écrire sans le cache ce n’est pas très pratique… La vitesse de frappe est ralentie et le dôme en caoutchouc a tendance à se tordre en appuyant sur la touche. Pour la première version, il a même fini par se décoller.

Ce n’est pas un problème lié au système d’exploitation. Lorsque l’ordinateur est éteint mais pas le clavier, ce dernier reste rétroéclairé parce que la touche est toujours active.

Des problèmes lumineux

Un autre problème, moins gênant : le témoin de la batterie… Il semble assez aléatoire lorsque la batterie est chargée. Il n’y a qu’au moment où la batterie est faible (led rouge) que le témoin fonctionne réellement. Pour moi, c’est le principal : je sais ainsi quand je dois brancher le clavier.

Enfin, il arrive que le clavier clignote tout seul… Ce phénomène est plutôt pénible, mais facilement réglable : en repassant les mains au-dessus, le clignotement s’arrête.

Les autres problèmes du Logitech K800

En cherchant une solution à mes problèmes sur le web, j’ai vu que quelques personnes avaient des problèmes similaires, mais ce n’est pas le plus récurrent. La plupart se plaignent de touches qui ne fonctionnent plus. D’autres se plaignent de lettres qui s’affichent en double lors de la frappe. Le problème est donc différent, mais le résultat est le même : le clavier devient rapidement défectueux.

Un autre problème que j’ai vu apparaître : la batterie. Selon certains, elle ne tiendrait pas la charge. La mienne semble de bonne facture, mais il semble qu’aucun clavier K800 ne se ressemble.

Enfin, une bonne partie des commentaires que j’ai pu lire s’accorde à dire que plus le temps passe, plus la qualité baisse.

Conclusion

Le Logitech K800 est, dans l’ensemble, un très bon clavier. Malheureusement, sa durée de vie semble limitée. Si vous le trouvez à prix réduit, cela reste une option envisageable si vous gardez en tête qu’il ne vous fera peut-être pas plus de de 2 ans. La garantie peut toutefois s’appliquer.

De mon côté, j’ai démonté le mécanisme de la touche pour tout nettoyer, mais rien n’y fait. Si je m’y connaissais un peu plus en conception de clavier, je pourrais tenter de le démonter entièrement pour vérifier s’il n’y a pas un problème autre mais ce n’est pas le cas… Donc, mes deux Logitech K800 sont inutilisables ou presque (sans le cache de touche). Il ne me reste plus qu’à chercher un nouveau clavier. Cette fois-ci, je tenterai autre chose que ce modèle ; je suis déçu de cette deuxième version.

4 réponses à “Logitech K800 : 5 ans, 2 claviers”

S'abonner aux commentaires
  1. Commentaire 146 écrit par Larry

    Avatar - Larry
    Publié le :

    Je viens de recevoir un K800 en échange garantie (la touche Entrée centrale qui s’est détachée, un ergot usé impossible à remettre), et il est différent : la surface des touches et du clavier est rugueuse, et il me semble plus bruyant qu’avant. Celà corrobore la baisse de qualité que vous évoquez. Pour un prix en hausse, c’est quand même un comble… Je vais lorgner du côté des claviers DasKeyboard pour le prochain.

    1. Commentaire 147 écrit par Armand

      Avatar - Armand
      Auteur
      Publié le :

      J’ai fait le même constat lorsque j’ai reçu mon 2e K800, une déception… J’espère pour vous qu’il durera plus longtemps que le mien.
      Concernant DasKeyboard, bon choix ! Je ne l’ai pas testé, mais il me semble de qualité. Finalement, j’ai préféré m’orienter vers un low profile… je suis trop habitué aux claviers à touches basses.

  2. Commentaire 1387 écrit par Bruno

    Avatar - Bruno
    Publié le :

    Bonjour,
    Je confirme ce gros défaut du K800. Une durée de vie aléatoire. Le même symptôme : du jour au lendemain c’est comme si une touche restait bloquée (principalement CTRL). Impossible de saisir un mot de passe etc. Idem sur plusieurs PC. Clavier démonté nettoyé de A à Z inspecté visuellement et un peu électroniquement (niveau de batteries, court-circuits de touches, …) : RAS.
    Le problème vient bien de la conception de l’électronique, potentiellement un condensateur, vu que de temps en temps on retrouve un fonctionnement normal.
    J’ai de la chance le mien à flanché qu’à 5 ans, mais d’autres sous garantie de ce que j’ai pu lire. Bien sûr Logitech n’accepte pas de reconnaître ce défaut et se cache derrière sa garantie de 2 ans.
    On est bien dans de la consommation et du gachi car autrement ce clavier est plutôt correct. Mais à 100€ impossible pour moi d’accepter de valider une telle façon de procéder. Pas de pièce détachée non plus. Je change de marque et comme je suis professionnel et décisionnel des achats il perdent finalement un beaucoup plus gros clients qu’ils ne pensent !
    Si je trouve le composant (puisque que je n’ai plus rien à perdre), je vous dit lequel changé.

    1. Commentaire 1389 écrit par Armand

      Avatar - Armand
      Auteur
      Publié le :

      Bonjour,
      Merci pour ce retour et merci par avance pour le partage si vous réussissez à identifier le composant défectueux.
      Effectivement tout démonter ne règle rien. Après avoir reçu mon nouveau clavier, j’avais tenté l’expérience pour le nettoyer au cas où ça puisse changer quelque chose, mais non. Par contre ne connaissant pas grand chose en électronique, je n’ai pas su identifier le problème.
      Ce qui est vraiment dommage c’est que dans l’ensemble il s’agit d’un bon clavier, mais pour un composant défectueux l’expérience est rapidement gâchée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *